Pour plus d’informations

blank
Porteurs de projets

Communauté de Communes Vallée de l’Hérault
Service Grand Site de France et Espaces Naturels
Pôle Aménagement Environnement

04 67 57 00 08
contact@cc-vallee-herault.fr
laure.bene@cc-vallee-herault.fr
www.cc-vallee-herault.fr

Visiteurs

Office de tourisme Cévennes
Méditerranée à Ganges
04 67 73 00 56
contact@ot-cevennes.com
 www.ot-cevennes.com

Office de Tourisme
Saint-Guilhem-le-Désert Vallée de l’Hérault 
3 points d’accueil à Saint-Guilhem-le-Désert, au pont du Diable à Aniane et à Gignac.
04 67 57 58 83
oti@saintguilhem-valleeherault.fr
www.saintguilhem-valleeherault.fr

Office de Tourisme Grand Pic Saint Loup
2 points d’accueil à Saint-Clément-de-Rivière et Saint-Martin-de-Londres
04 48 20 05 28 / 04 67 55 09 59
contact@tourisme-picsaintloup.fr
www.tourisme-picsaintloup.fr

Fermer

comprendre

Le Grand Site de France
Gorges de l’Hérault

Le coeur du Grand Site
de France

Près de 30 ans d’études
et actions

Une gouvernance partagée
pour la gestion du territoire

Le coeur du Grand Site de France

Une mosaïque de paysages
et un esprit des lieux

Lieu d’émerveillement et de ressourcement, le Grand Site de France des Gorges de l’Hérault est une mosaïque de paysages : de plateaux et collines couverts de garrigues et de forêts, une vaste plaine fertile inondée de soleil, royaume du vin et de l’olive, des paysages souterrains de grottes.

Une mosaïque de paysage, un esprit des lieux

3 sites classés

– 01

Le Cirque de l’Infernet, les abords du village de Saint-Guilhem-le-Désert
Décret du 25 septembre 1992

– 02

Les Gorges de l’Hérault
Décret du 22 février 2001

– 03

La Grotte de Clamouse
Arrêté du 15 février 2005

Périmètre du
Grand Site de France

Au renouvellement du label en 2018, le territoire labellisé Grand Site de France a été étendu à 20 000 hectares et 10 communes, réparties entre 3 communautés de communes.
De plus, 5 communes font partie d’un périmètre associé.

Près de 30 ans
d’études et actions

1991

Lancement de l’OGS sur
Saint-Guilhem-le-Désert

1998

Création du SIVU Grand Site sur 5 communes

2002

Prise en charge de la compétence par la CCVH

2009

Inauguration des aménagements du site du pont du Diable

2010

1er label attribué par le Ministère

2018

Renouvellement du Label à 10 communes

D’une Opération Grand Site
au label Grand Site de France

Lorsqu’ils constatent une croissance de plus en plus forte de la fréquentation sur le village et ses alentours ainsi que la fragilité des sites et sur les conseils de la Direction Régionale de l’Environnement, les élus de Saint-Guilhem-le-Désert décident d’entamer une Opération Grand Site (OGS) de 1991 à 2009, à la labellisation en 2010.

Les objectifs de cette démarche étaient la gestion des flux de fréquentation (plus de 700 000 visiteurs par an), l’amélioration de l’accueil, la préservation des paysages et la valorisation du patrimoine. De nombreux projets de réhabilitation ont alors vu le jour.

Une stratégie basée sur 5 objectifs

– 01

La réorganisation des déplacements automobiles

– 02

La valorisation des sites, paysages et monuments remarquables

– 03

La gestion raisonnée des espaces ruraux fragiles

– 04

L’amélioration de l’accueil et de l’animation touristique et culturelle

– 05

La gestion et animation de l’Opération Grand Site

Des aménagements
durables

Parmi les opérations phares qui ont permis cette labellisation de cette convention, peuvent être cités : la création d’un pôle d’accueil au pont du Diable avec l’aménagement d’une aire de stationnement, la mise en place d’un système de navettes reliant le pont du Diable au village de Saint-Guilhem-le-Désert, des travaux de restauration des ruelles et des places de villages, la création d’un schéma de gestion des activités de pleine nature, la restauration des murs et oliveraies de terrasses oléicoles… En 2010, la labellisation officielle de Saint-Guilhem-le-Désert – Gorges de l’Hérault en tant que 8e Grand Site de France par le Ministère de l’Environnement, est venue récompenser 20 années de gestion durable et de collaboration entre élus et acteurs locaux en 2010.

Une gouvernance partagée pour la gestion du territoire

Périmètre et gouvernance

Après 6 ans de travail complémentaire autour de la préservation de la biodiversité, la gestion de la fréquentation, la création d’Argileum-la Maison de la poterie, la création d’une bergerie pour redéployer le pastoralisme sur les monts de Saint-Guilhem-le-Désert, la gestion du site d’Issensac et du Moulin Bertrand, le périmètre Grand Site de France a été étendu à 5 communes supplémentaires, à tout le site des Gorges de l’Hérault amenant à 10 communes le périmètre labellisé lors du renouvellement label en 2018.
Le site classé des Gorges de l’Hérault fonctionne autour d’une gouvernance partagée entre les services de l’État et les 3 intercommunalités concernées.

– 01

Vallée de l’Hérault (coordonnateur)

– 02

Cévennes Gangeoises et Suménoises

– 03

Grand Pic Saint Loup

Un périmètre enrichi

Dans ce nouveau périmètre figurent également deux sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco. D’une part, les chemins de Saint-Jacques de Compostelle inscrits en 1998 et matérialisés par l’abbaye de Gellone et le pont du Diable, et d’autre part, les Causses et Cévennes, paysage culturel de l’agropastoralisme méditerranéen inscrits en 2011.

Un plan de gestion respectant les objectifs du label a ainsi été proposé pour les 6 années à venir. Il visait à poursuivre les efforts déjà engagés sur le territoire pour la gestion durable du site.

Les actions réalisées durant ces 6 années ont été marquées par le travail mené par chaque commune du Grand Site de France.

Une stratégie basée sur 5 objectifs

Le nouveau plan de gestion s’articule autour de 5 axes principaux et s’inscrit dans la démarche de long terme engagée en 1991

– 01

Préservation et gestion des paysages, du patrimoine naturel, des espaces ruraux et de l’eau fondant l’identité du Grand Site de France

– 02

Restauration, protection et mise en valeur du patrimoine culturel, architectural et urbain, des villages et des paysages habités

– 03

Gestion de la fréquentation et réduction des problématiques de circulations et de stationnements par des cheminements doux au-delà du coeur de site

– 04

Amélioration de l’accueil des visiteurs, médiation, développement local, diffusion de la fréquentation dans le temps et dans l’espace

– 05

Communication, information, promotion des actions et concertation locale

Skip to content